Admission avant le 15 mai 2019 -> https://www.confluence.eu/eligibilite/

Comment rejoindre CONFLUENCE ? 

CONFLUENCE a son propre processus de recrutement en dehors de parcourssup, la plateforme de l’éducation nationale. Confluence gère donc de manière autonome le calendrier d’admission et la sélection des étudiants.

Les candidatures se font en deux temps : une pré-admission en ligne directement via le site internet sur la page éligibilité et, après réception d’un accusé de réception, la constitution d’un dossier dont la liste des pièces est jointe à l’accusé de réception. Le calendrier de la procédure est publié chaque début de semestre pour le semestre suivant.

CONFLUENCE est une des seules école d ‘architecture à proposer deux rentrées par an, une à l’automne, début septembre, et une au printemps, début février.

Quels sont les critères de selection pour rentrer a CONFLUENCE  ? 

La sélection pour rentrer à Confluence Institute se fait sur dossier ( lettre de motivation, CV…), portfolio et vidéo dans laquelle le candidat se présente et expose ses motivations qui tient lieu d’entretien.

Contrairement aux écoles traditionnelles françaises, Confluence ne fait pas d’entretien individuel afin de permettre aux étudiants étrangers de postuler au même titre que les étudiants français.

En cas de doute de la part de l’école, un entretien direct peut être demandé.

SECOND TOUR pour les admissions à CONFLUENCE. 

Rejoignez nous à Paris en septembre 2019 !

Plus que 10 places disponibles 

Comment postuler à Confluence ? 

  1. Application en ligne -> https://www.confluence.eu/eligibilite/
  2. Lettre de motivation de 2 000 mots –  pour comprendre et évaluer votre engagement pour l’école ainsi que votre projet personnel au sein de l’école.
  3. CV détaillé.
  4. Copie d’une pièce d’identité authentifée.
  5. Portfolio au format A4, montrant des exemples représentatifs de projets (personnels, universitaires ou professionnels). Il s’agit de comprendre la sensibilité de l’étudiant et son habilité à concevoir et à proposer des projets singuliers et d’évaluer sa capacité à manier tous les outils de l’architecte 
  6. Une présentation de l’étudiant lui-même, sous forme d’une vidéo d’une durée de 2 minutes. 

Contrairement aux écoles traditionnelles françaises, Confluence ne fait pas d’entretien individuel afin de permettre aux étudiants étrangers de postuler au même titre que les étudiants français.

Plus qu’un dossier scolaire, nous recherchons avant tout des étudiants motivés, avec un esprit critique, autonomes, créatifs, ouverts au monde, curieux et qui ont soif d’entreprendre.

Workshop intensif avec Andrea Blum 

15 au 19 avril 2019

Imaginons que nous pourrions tout refaire encore une fois…………………………………………

À quoi voudriez-vous que notre nouveau monde ressemble?

Comment changeriez-vous notre façon de vivre?

Comment voudriez-vous manger, habiter, naviguer, socialiser?

Comment formeriez-vous notre nouvelle communauté?

Insectes et oiseaux / Flore et faune / En cas de doute, regardez la nature

Apprendre par l’exemple.

Comment utiliser le modèle d’une autre forme de vie / espèce,  pour servir de modèle à l’homme et transformer sa vie actuelle et sa vie future sur la Lune?

Exemple: la punaise vit dans un groupe de bulles; l’araignée de mer reçoit de l’oxygène à travers ses pores; le bernard-l’hermite trouve la bonne taille de coquille pour une maison et l’abeille construit une architecture commune…

DESIGN DEVELOPMENT 

Workshop intensif avec Chandler Ahrens

Le projet du Moon Village soulève plusieurs questions, à la fois sur les défis techniques à relever et à la fois à la qualité de l’espace à créer.

Ce workshop a pour objectif de developer le design de chaque projet en prenant en compte les paramètres tel que:  les matériaux, les techniques de constructions, la structure, l’air, l’eau, la lumière et bien evidemment les personnes qui viveront dans ces habitations. 

L’architecture des stations spatiales, des vaisseaux spatiaux et l’habitat proposé à long terme exigent une intégration très étroite de ces paramètres avec l’utilisation des espaces. 

Les étudiants devront développer des stratégies de conception innovantes afin de  souligner  ces relations,  complexes et étroites, entre les bâtiments et ces paramètres. Relations qui existent à plusieurs échelles de design.

Le design final devra négocier et synthétiser ces relations complexes comme la structure, le comportement des matériaux, l’apport de chaleur solaire, l’apports de chaleur internes, la pertes de chaleur par la façade, l’éclairage naturel, l’éclairage artificiel, la ventilation, l’acoustique et la sécurité.

Workshop avec Romain Viricel, designer 

25 au 29 mars 2019 

Depuis la nuit des temps, l’Homme à utilisé, fabriqué, et s’est accommodé de son environnement pour évoluer et vivre dans ce dernier.

Il y a 35 000 ans dans le Jura Souabes un groupe d’Homme a percé des trous dans un os d’oiseau des quelques centimètres, c’est la naissance d’une flute, la naissance de la musique. 

Lorsque l’homme est allé dans l’espace, il a créé de nouveaux objets ou transformé les existants, pour répondre à un nouvel environnement, un nouveau besoin avec d’autres contraintes.

Le space Pen, le Rover lunaire, de voyager golden recorder, le falling astronaute, le crew dragon, lorsque les ingénieurs du space X program développent des projets, ils dessinent a la fois l’évolution, l’adaptabilité, réfléchissent aux technologies à l’ergonomie et la fabrication mais aussi au rêve et à l’engouement

Durant cette semaine de workshop les étudiants seront amenés à repenser l’utilisation d’un objet ou d’un meuble pour un usage extra-terrestre.

Reprenant soit un objet terrestre adapté et redessiné pour l’espace, soit un objet entièrement imaginé répondant à un nouveau besoin. L’objet final sera construit à l’échelle 1:1 en carton gris.

Les projets de studio de semestre serviront de contexte et d’environnement aux objets dessinés durant cette semaine de workshop.

Il faudra accorder un soin particulier au dessin, à ses lignes, sa forme, son ergonomie, au rapport avec le corps mais aussi, bien évidement, aux nouvelles contraintes de l’environnement.

Après 5 ans à Lyon, CONFLUENCE entame un nouveau chapitre de son histoire.

A partir de septembre 2019, l’école sera basée en plein coeur de Paris, et  poursuivera ses engagements :  questionner toujours plus l’enseignement de l’Architecture à travers une pédagogie alternative.

Nous avons construis, une formation unique et singulière, un réseau de contacts internationaux, et pour chaque élève, un parcours personnalisé qui va bien au delà d’un enseignement professionnel.

Etablir l’école à Paris est une nouvelle aventure et une étape importante dans le développement de CONFLUENCENous serions heureux que vous y preniez part afin de construire de futures collaborations et continuer de fomer une nouvelle génération d’architectes ensemble.

Le 15 février 2019,  Maxime Baudoncq et Joséphine Bourat,  étudiants en cinquième année à CONFLUENCE ont présenté leur diplôme et recherche de fin d’étude. Ils sont les 9ème et 10 ème diplômés de CONFLUENCE.

{UN}BLINKING MACHINE, GYGES ‘ESCAPE

Smart technologies, smart cities… We are becoming the focal point of a global panopticon. In a world obsessed by our identities, how can we make a place for the outstanding? 

Projet par Maxime Baudoncq, recu avec la mention DIGITAL CULTURES

STATE OF NEGOTIATION

Projet par Joséphine Bourat, recu avec la mention TECHNOLOGICAL SPECULATION

Remerciement aux membres du jury:

Odile Decq, Architecte et fondatrice de CONFLUENCE, directeur de diplôme

Aaron Sprecher, Architecte et enseignant  a l’Université du Technion de Tel Aviv 

Nicolas Hannequin, Architecte et enseignant du diplôme

Lionel Lemire, Architecte et enseignant à l’Ecole Speciale d’Architecture

Jacques Sautereau, Architecte, urbaniste, et enseignant à CONFLUENCE

Tom Shaked, Doctorant a l’Université duTechnion et enseignant à CONFLUENCE

Charles Ober, Architecte, diplômé de CONFLUENCE 

Domitille Roy, Architecte, diplômée de  CONFLUENCE 

 

Une équipe enseignante internationale 

CONFLUENCE Institute propose de mobiliser toutes ses ressources, de constituer une équipe d’experts dans les domaines de l’architecture, de la robotique, du design, de la réalité virtuelle, de l’anthropologie et de la fabrication numérique, afin de réfléchir pendant 15 semaines au projet Moon Village.

• Odile Decq, Architecte, foundateur deCONFLUENCE, France

• Jacques Rougerie, Architecte, spécialiste des projets spéculatifs, France

• Aaron Sprecher, Architecte, spécialiste en fabrication digitale, Israel 

• Elisabeth Bacon, Chercheuse en psychopathologie cognitive, France

• Chandler Ahrens, Architecte, specialist en design computationel, United States

• Tom Shaked, Architecte, specialist en robotique, Israel 

• Jacques Sautereau, Architecte, France

• Romain Viricel, Designer, France

• Andrea Blum, Artiste, United States

Rejoinez nous!

Dates clefs pour la rentrée de septembre 2019

• Avant le 15 mars 2019 / Frais d’inscription: 0 €

Avant le 15 mai 2019  / Frais d’inscription: 100 €

Après le 15 mai 2019 /Frais d’inscription: 200 €

Pourquoi choisir CONFLUENCE ? 

Fondée de manière radicale et évolutive sur l’éexpérimentation, la transversalité et la recherche, CONFLUENCE propose:

• De construire un regard inédit sur l’architecture au carrefour des disciplines

• De croiser les visions prospective et expérimentale

• De créer l’appétit pour l’engagement

De générer des alternatives non prévisibles

De résister à l’uniformisation des productions et des standards imposés

De questionner et dépasser les limites implicites de l’architecture pour créer des opportunités inimaginable

CONFLUENCE propose une éducation ouverte, alternative, internationale, collaborative et innovante, tournée vers une architecture prometteuse et l’avenir pour le 21ème siècle.

Protocole pour une vie extraterrestre 

Workshop intensif avec Aaron Sprecher 15 au 19 février 2019

ACT I: La gravité

Habiter l’espace nécessite une nouvelle compréhension de l’architecture et des conditions de vie: manger, dormir et travailler. Ces activités humaines quotidiennes  devront se dérouler dans un nouveau système spatial.

ACT II: Le Satellite

Ce studio examinera les multiples possibilités de design pour vivre dans l’espace.  L’objectif sera de faire avancer les idées en termes de peuplement de l’espace avec une communauté humaine tout en explorant les technologies avancées du bâtiment et du numérique afin de créer un nouveau satellite résidentiel pour la planète Terre.

ACT III: L’Espace

Chaque équipe choisira un emplacement spécifique sur la lune. L’équipe rendra compte des caractéristiques locales de cet emplacement, à la fois en termes de ressources et d’accessibilité. La deuxième phase de notre recherche portera sur la construction d’une intervention architecturale utilisant les principes de fabrication développés lors du précédent atelier de Tom Shaked et Karen Lee Bar-Sinai.

Architecture Extraterrestre 

Du 8 février au 15 février 2019 

Dans le cadre du studio « Moon Village », Tom Shaked et Karen Lee Bar-Sinai animeront un atelier intensif dans le but d’explorer le potentiel d’échaussement de la surface lunaire en tant que fondement de l’architecture extraterrestre.

Les progrès de la fabrication robotique apportent de nouvelles façons de fabriquer des matériaux. Dans ce contexte, les outils robotiques peuvent aider à établir un art perdu de longue date consistant à «échafauder» de la matière terrestre en appliquant la fabrication numérique in situ à des terrains naturels et éloignés. Dans le contexte de la construction lunaire, l’outil robotique devient ainsi un lien médiateur entre l’architecte et la matière lointaine.

L’atelier explorera cette forme d’écrasement robotique d’environnements à grande échelle en appliquant des techniques artisanales traditionnelles sur la matière à base de sable et en adaptant celle-ci à la forme souhaitée en utilisant un hybride de techniques numériques formatives, soustractives et additives.

 

L’école élaborera une série de scénarios capables de traiter les problèmes soulevés par la vie dans l’espace. Organisée autour de séminaires et d’ateliers intensifs, cette expérience transversale utilisera tout le potentiel de l’architecture pour interroger les grands enjeux d’un tel projet:

• Comment penser à une nouvelle forme de construction dans l’espace? > Experimentation en robotique 

• Comment construire avec le matériau de la lune elle-même? > Expression impression 3D

• Comment concevoir une construction à distance du processus entre la Terre et la Lune> Experimentation VR

• Comment concevoir des intérieurs et des objets hors de la gravité? > Experimentation design

• Comment organiser une vie collective «extra-terrestre» et les usages qui l’accompagnent? > Experimentation anthropologique

Ces questions convergeront dans l’architecture du futur Moon Village et nous permettront de repenser plus généralement notre façon de vivre et de construire ensemble.

2019 marquera le cinquantième anniversaire des premiers pas sur la lune.

Parallèlement, un grand nombre de projets tels que SpaceX, Moon Express et Google Xprize renouent avec le vieux rêve de la conquête de l’espace et marquent un tournant historique dans l’évolution de l’humanité.

L’espace est indéniablement notre nouvelle frontière et la Lune, premier camp de base de nos futures migrations. Contrairement aux premières missions lunaires, il ne s’agira plus d’y rester quelques heures, mais d’y vivre. Ce ne sera pas seulement une question d’exploration mais une affaire de vivre ensemble, même si ce n’est que temporairement avant de migrer vers de nouveaux territoires

Il est donc important pour nous d’imaginer comment construire le premier village humain hors de la Terre. Un village qui ne sera pas réduit à son utilisation fonctionnelle fondamentale mais qui démontrera notre capacité à transformer l’environnement stérile de la Lune en un nouveau lieu de vie, d’expérimentation, de tourisme, de recherche, d’éducation, d’art et d’art et d’architecture. CONFLUENCE Institute propose de mobiliser toutes ses ressources, de constituer une équipe d’experts dans les domaines de l’architecture, de la robotique, du design, de la réalité virtuelle, de l’anthropologie et de la fabrication numérique, afin de réfléchir pendant 15 semaines au projet Moon Village

Pour l’édition 2018 de la Fête des Lumières, CONFLUENCE  et la Fondation Bullukian s’associent une nouvelle fois pour proposer “ Polyfolies”: une installation lumineuse réalisée par des étudiants en architecture.

A l’occasion du studio “ Créer une matière, créer une lumière” organisé à CONFLUENCE Insitute par Juan Velasquez, architecte lumière, et Domitille Roy, architecte, les étudiants ont eu à imaginer et proposer une installation lumière innovante et pertinante.
Cette installation a pour objectif d’être le reflet de la pédagogie développée à CONFLUENCE: «Learning by doing: fabrication et expérimentation».

Sur les onze projets présentés, le jury, composé de Odile Decq-directrice de Confluence Institute, Nicolas Hannequin-enseignant à Confluence, Fanny Robin-responsable des projets à la Fondation Bullukian et Romain Tamayo-chargé de projet à la fête des Lumières, a selectionné le projet lauréat: “Polyfolies” proposé par Meriem Benkirane, étudiante en troisième année à CONFLUENCE

« C’est la mer qui se ramnène à nous, en ce temps d’hiver.
Après avoir traversé un étroit portail, nous découvrons une cour illuminée.
Des pétales sont moulés, déformés, multipliés pour créer cet environnement enchanteur.
Des faisceaux de lumière stridents traversent les pétales et se diluent.
Grace à la force du vent, le reflet des pétales vibre et ondule sur le sol et les façades de la cour.
Cette lumière mystérieuse nous enveloppe et notre ombre se mêle au multiples reflets.

Destinée autrefois à illustrer la richesse de ses occupants, la cour agissait comme décors de théâtre, lieu de représentation et de projection. Ce projet propose de mettre en scène la cour de la fondation Bullukian en utilisant les procédés de l’enchantement. Sublimer l’environnement, façonner la réalité et créer une atmosphère ou nos émotions puissent s’enflammer. »

Partenaires: 

• IGuzzini

• La ville de Lyon

Workshop intensif avec Charles Ober du 29 septembre au 8 octobre 2018

A l’occasion de ce workshop en collaboration avec la SPL, les étudiants de l’école imagineront les futurs possibles pour un lieu embryonnaire: “ La station Mue ”.

Au coeur de ce projet collaboratif les étudiants de l’école de CONFLUENCE sont amenés à concevoir et co-construire une proposition d’espace. Le projet s’articule autour de l’idée des « pionniers » : insectes, plantes, oiseaux, qui souvent dans les territoires inhabités en sont les seuls et premiers occupants. A l’image de la station, ces pionniers façonnent le territoire.

A partir de ce parallèle bio-mimétique les étudiants devront extraire des principes, des processus, des formes, des méthodes issues de leurs observations sur ces pionniers. Nous regarderons comment ces principes deviennent des mécanismes spatiaux, processus de fabrication, méthodes d’assemblage d’organisation, deuxième peau, greffe..

Au cour de leurs expérimentations et recherches les étudiants établiront un scénario
pour ce lieu insolite.

Dans un premier temps, ils définiront l’écosystème du projet, fait des interactions entre les différents acteurs, les événements, le quartier et ses habitants. Mais aussi, dans un second temps sous forme de prototypes, tests de fabrication, détails constructifs…

Plus largement, nous interrogerons au cours de ce workshop la relation entre techniques de conception et méthodes de fabrication, et comment elles s’interrogent et s’informent mutuellement.